Avertir le modérateur

11/12/2008

Lille 3000 : une organisation XXL pour fêter une Europe élargie

 Quinze personnes se retrouvent à la nuit tombée en manteaux épais dans une salle éclairée au néon. L’ambiance a un petit côté bulgare, mais la scène se déroule bien dans le Vieux-Lille, mercredi 26 novembre. Elles sont réunies pour préparer le week-end du 16 mai qui sera consacré à la Bulgarie. En effet, entre mars et juillet 2009, Lille3000 fêtera les vingt ans de la chute du Mur de Berlin en amenant les pays de l’Europe élargie au cœur des quartiers de Lille. Pour ce faire, la recette appliquée est participative : les associations et les habitants des dix quartiers de Lille sont donc mis à contribution pour préparer les festivités. Chaque quartier a du choisir une région ou une culture des nouveaux Etats membres. Durant un week-end, le cœur de la capitale des Flandres battra donc au rythme des réjouissances qui y seront mises en place.

 Dans la Halle au sucre du Vieux Lille, chacun est venu avec ses idées et ses propositions. Les Dompteurs de papier se voient bien proposer un atelier de gravure aux enfants à partir de contes bulgares, mais ils ne savent pas où en trouver. De l’autre côté de la table, Tostekimas, une association d’amitié franco-grecque, propose un atelier de théâtre d’ombres, typique de la Bulgarie. Pour le mettre en place, l’association a commencé à chercher des ouvrages avec le responsable des bibliothèques de Lille, présent à la réunion : « Rien ne nous empêche de proposer aux enfants, à partir du même conte, de créer soit une gravure, soit une marionnette ! » Cécile Lagache, chargée de la culture et des manifestations festives à la Mairie de Lille, se réjouit : « Ce que l’on souhaite, c’est justement que l’organisation se fasse collectivement ! »

 Quant aux commerçants, ils interrogent les quatre étudiants bulgares présents: « Mais alors, qu’est-ce qu’on mange et qu’est-ce qu’on boit en Bulgarie? » Emmanuel Vinchon, conseiller artistique et « sherpa » de Lille3000 prend la parole : « Lors des visites que l’on a effectuées pour préparer cette Europe XXL, on a vu deux points communs entre toutes ces régions : la pizza –mauvaise surprise– et surtout la bière… Donc je ne me fais pas de soucis pour l’intégration de la restauration dans cette journée ! » Tout le monde s’accorde dans tous les cas sur l’idée de clôturer la journée par un bal dansant traditionnel.

 A Moulins, on mise sur l'expérience

 Quelques jours plus tard, à la Maison Folie de Moulins, on planche sur la Hongrie. Le ton est différent : les participants sont trois fois plus nombreux et les associations n’ont pas la même expérience. Grâce au collectif associatif Bienvenue à Moulins (ou BAM), elles ont déjà établi un certain équilibre entre elles et il ne faut pas que « l’Europe festive » vienne chambouler tout ça. Toutes sont venues voir comment se passait l’organisation du week-end, mais peu ont amené des idées concrètes. Ainsi, quand Julia, une étudiante hongroise, propose timidement de diffuser un film d’animation de son pays, le directeur de la Maison-Folies lui répond qu’il a déjà pris contact avec le réalisateur. En se tournant vers les équipes des cinémas L’Univers et L’Hybride, il explique immédiatement qu’il faudra « bien sûr organiser ça ensemble ». Légère tension dans l’atmosphère. Pour preuve, après ce dialogue irréel en guise de conclusion lorsque Emmanuel Vinchon demande à l’assemblée d’envoyer une fiche récapitulative de ses propositions: « On saura faire. Avec le BAM, on a déjà l’expérience… » lui répond un membre du collectif. Et quand l’organisateur de la réunion insiste « Oui, mais pas nous ! », la réponse ne se fait pas attendre : « C’est pas grave, on veut bien de vous quand même ! 

Victor ALEXANDRE

20/10/2008

La mode de demain est déjà à Courtrai

Un slip pour hommes qui permet d’arrêter jusqu’à 90% des rayons nocifs émis par les téléphones cellulaires, et par la même de préserver la fertilité masculine. Des fibres en cyprès japonais jusqu’aux mailles en gerbes de blé. Bienvenue dans l’univers de l’exposition Futurotextiel. Ou comment découvrir tous les usages de la matière textile, des plus incongrus aux plus attendus.

Après une première édition 2006 initiée par Lille 3000, les textiles se déplacent et se réinventent à Courtrai, en Belgique. Dans un ancien entrepôt de 2500 mètres² des réseaux de chemin de fer belge, reconverti pour l’occasion en salle d’exposition, Futurotextiel démontre que le textile a plus d’une vie et qu’il ne rime pas forcément avec habit. Il faut d’ailleurs attendre la fin de la visite pour croiser des modèles de Jean-Charles de Castelbajac ou de Pierre Cardin.

L’ambiance recréée dans cet ancien hall de gare se veut résolument futuriste. De la veste capable de supporter une température de 350 degrés à la combinaison spatiale du futur, qui permettra à l’homme de se rendre sans encombre sur Mars ou Vénus, les fibres textiles prouvent leur apport à la science et à la recherche. La performance est aussi à l’honneur. Preuve en est, la combinaison la plus rapide du monde, qu’ont revêtu les nageurs Alain Bernard ou Michael Phelps dans les bassins olympiques de Pékin. Des pièces rares qui résument bien le thème donné par la direction à l’exposition : « C’est minimaliste dans le maximaliste ».

Discussion en tête à tête

Du pratique, on saute ensuite à l’abstrait. Dans cette exposition qui se veut une ville où chacun se promène, on croise des œuvres d’art comme « La parole », une œuvre étonnante de l’argentin Pablo Reinoso, qui a crée un cocon souple et immaculé, gonflé d’air. Cette sculpture des temps modernes offre une nouvelle approche des rapports humains. Deux trous permettent en effet à deux têtes d’entrer dans ce cocon, pour simplement discuter. D’où l’impression que la tête de son interlocuteur flotte seule dans les airs.

Dans une approche totalement opposée, la « Life dress » a pour but d’éviter toute conversation. Imaginez la scène. Vous êtes dans le métro et quelqu’un vous importune. Au lieu de l’ignorer, il vous suffit de gonfler votre jupe, de la même façon que l’on activerait un gilet de sauvetage. Une bulle se crée alors autour de vous, formant un rempart avec le monde extérieur. A la sortie de « Futurotextiel », chacun pourra donc choisir comment s’habiller demain. Sinon, il reste toujours le vieux jean du placard.

 

Justine Vassogne

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu