Avertir le modérateur

16/11/2009

Apiculture dans le nord : Lille s’engage

Avoir une ruche dans son jardin : c'est le but du rucher-école municipale lillois, inauguré le samedi 10 octobre à la ferme pédagogique Marcel Dhénin. Pour Maude Nicolle, responsable pédagogique de la ferme, il s'agit de former une vingtaine d'apiculteurs « amateurs plus » par an. La formation dure une année avec des cours théoriques, tel l'apprentissage de la biologie de l'abeille, et des cours pratiques comme la récolte... Une dizaine de ruches est ainsi mise à disposition des « étudiants ». Les cours ont lieu un samedi après-midi par mois. L'objectif est ainsi « de lutter contre la disparition des abeilles en amenant les ruches dans la ville », explique Yvan Henion, apiculteur du toit de l'Opéra.

Un engouement pour l'apiculture

La ruche-école affiche déjà complet pour cette année et l'année 2010-2011 avec 28 élèves sur liste d'attente. Pour Charlotte, responsable de la cellule animation-communication des parcs et jardins de la ville de Lille, cet engouement est « un bon phénomène de mode mais montre aussi un intérêt nouveau des gens, un besoin de nature. Il y a un buzz autour de l'abeille. Les abeilles disparaissent et on en entend parler. » Opinion partagée par Cyrille Pradal, conseiller municipal vert en charge de l'apiculture urbaine, qui déclare : « L'abeille cristallise l'effondrement de la biodiversité. Mais l'abeille a aussi un côté exotique. Avant, les gens avaient des serpents, maintenant il y a un retour au régional. »

Chaque personne inscrite dans ce programme en attend différents aboutissements. Pour Cécile, 28 ans, être apicultrice est « un engagement politique, militant, environnemental ». Gautier, 25 ans, espère devenir apiculteur professionnel et partir faire du miel en Algérie : « J'aime la nature et je suis musulman. Dans ma religion, l'abeille et les bienfaits du miel sont des éléments très importants ». Angélique, 34 ans, veut juste participer aux cours pour le côté « ludique ». « Mon grand-père avait des ruches, et ça m'a toujours fascinée », confie-t-elle.

La mairie met même des terrains à disposition des apiculteurs ayant suivi cette formation, pour installer leurs ruches dans la ville. Que ce soit à la ferme pédagogique Marcel Dhénin, ou au rucher-école de la ferme du Héron Villeneuve d'Ascq, il faut penser à s'inscrire dès maintenant pour espérer avoir accès à cette formation en 2012. En attendant peut-être l'ouverture de nouveaux ruchers-écoles...

DEBORAH GAY

 

18:09 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : apiculture, lille

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu