Avertir le modérateur

11/10/2008

Lille veut transformer l'essai

Après trois journées, il sont sixièmes sur huit. La semaine prochaine, le Lille métropole rugby club devra absolument s'imposer face au voisin arrageois pour espérer rester dans l'élite. Une élite qu'il vienne de rejoindre. Pourtant le pari n'était pas gagné. Il y a cinq ans, le LMR naissait du regroupement de trois clubs locaux. Aujourd'hui, il s'élève au meilleur niveau amateur. Un premier pas vers le professionnalisme, même si pour l'instant, sur les quatre-vingt joueurs, seuls une dizaine sont sous contrat. " Avec notre budget, on ne peut pas acheter beaucoup de joueurs. On met un jeune là où les autres équipes placent des joueurs pros ", déclare Jean-Pierre Leblond, président du LUC, un des clubs fondateurs. Dans un championnat difficile, l'équipe devra redoubler d'efforts pour s'imposer.

Muscler les moyens financiers

Pour le club, il s'agit aussi de muscler ses moyens financiers. " L'année dernière, nous avions l'un des meilleurs budgets à notre niveau. Aujourd'hui nous sommes plutôt dans le bas du tableau avec nos 900.000 euros pour la saison ", précise Pierre Ménager, responsable marketing et développement. Le budget de certains clubs est deux fois plus élevé. Autant dire que cette année, Lille fait figure de petit Poucet.

Mais pour booster son budget, le Lille Métropole Rugby a des idées. Il s'est lancé dans la promotion du rugby au travers d'opérations marketing. Cette année, un match LMR-Newcastle a déjà attiré près de 6.000 personnes. Son président Jean-Claude Branquart souhaite aussi modifier le calendrier : " Nous souhaiterions jouer le samedi après-midi, pour attirer plus de gens ". Un grand club ne se bâtit pas sans ferveur populaire.

« Pas un sport du Nord »

L'objectif est aussi de gagner en crédibilité auprès des sponsors. " C'est difficile de trouver des soutiens quand on n'a pas de retour télé. Le rugby n'est pas un sport du Nord... ",souligne le président du LUC. Le club mise sur ses performances et sa motivation pour transmettre le goût de l'ovalie en terre ch’timi. Et se poser en leader dans cette région, " chaînon manquant " entre le rugby anglo-saxon et celui du sud-ouest de la France.

Cette saison cependant, les ambitions sont plus raisonnables. « Le challenge ? Le maintien et du beau spectacle. » Le défi est de taille : sur les huit clubs de leur poule, seuls six seront encore de la partie l'an prochain. Pour atteindre son objectif, le Lille Métropole Rugby va devoir se battre. En s'imposant par exemple le week-end prochain face à Arras.

 

Véronique De Sa et Clémence Nayrac

Découvrez le classement de la Fédérale 1

12:50 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rugby, lmcr

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu