Avertir le modérateur

21/11/2008

Les élections européennes de 2009 divisent le Front national

« Je ne peux pas accepter de figurer en deuxième place derrière quelqu’un (NDRL : Marine Le Pen) en qui je n’ai aucune confiance, ni politique, ni technique, ni humaine », affirme Carl Lang, élu du Front national (FN) dans la région du Nord-Pas-de-Calais et eurodéputé. Jeudi 13 novembre, il a annoncé le maintien de sa candidature pour les élections législatives européennes de 2009 face à Marine Le Pen. C’est elle qui conduira la liste de la grande région Nord-Ouest (Picardie, Normandie et Nord-Pas-de-Calais), officiellement investie par la commission d’investiture du Front national.

En tant que conseiller du Nord-Pas-de-Calais depuis 1992, Carl Lang considère qu’il est plus légitime à mener une liste du Front national pour les européennes. « Je ne fais pas campagne contre Marine Le Pen, c’est elle qui vient faire campagne contre moi », précise-t-il. Pour lui, l’élection de Marine Le Pen au Conseil municipal de Hénin-Beaumont en mars dernier ne suffit pas à lui donner une légitimité. Carl Lang regrette cette situation : « j’aurais préféré mener cette bataille politique avec le soutien du mouvement auquel j’appartiens depuis 30 ans. »

Un manque d’engagement sur le terrain

Marine Le Pen bénéficie aussi de soutiens dans la région. « Carl Lang a fait un mauvais choix, pourtant jusqu’ici il avait toujours respecté les décisions du parti. Mais maintenant que les masques sont tombés on va pouvoir repartir sur de bonnes bases », précise Steeve Briois, tête de liste FN à Hénin-Beaumont.

Certains militants reprochent à Carl Lang son manque d’engagement sur le terrain : « Marine est beaucoup plus présente, confie un militant du Pas-de-Calais, Lang, on ne le voit que dans les élections à la proportionnelle comme les régionales ou les européennes, car là il est sûr d’avoir un siège. C’est pour ça qu’il ne voulait pas être second sur la liste. » Mais cet avis n’est pas partagé par tous les militants du Nord-Pas-de-Calais. « Elle est plus lisse que les autres cadres du parti, ça passe mieux dans les médias mais on perd en crédibilité vis-à-vis d’une grande partie de l’électorat du FN. Il faut revenir à une ligne plus dure. Carl Lang incarne mieux les valeurs qui sont les nôtres », explique René Declercq, un militant de Tourcoing.

Une double opération

Carl Lang affirme que la fille du leader du parti fait d’une pierre deux coups dans cette opération. « C’est un abandon de poste, elle fuit les électeurs d’Ile de France, région dont elle est l’élue européenne depuis 2004 », affirme-t-il. Le Nord-Ouest lui serait potentiellement plus favorable. Il parle également de « purge marinienne » visant à éliminer les potentiels successeurs à Jean-Marie Le Pen à la présidence du parti. « Jean-Marie Le Pen a cédé aux caprices de sa fille » affirme-t-il.

Lundi 17 novembre, le bureau exécutif du FN a suspendu Carl Lang de ses foncions : « La suite logique est l’expulsion. Mais je me suis laissé le temps de la réflexion. Je ne regrette pas ma décision », conclut le conseiller régional.

Virginie Charpenet

20/10/2008

Dominique Plancke, l'élu fauchait

« A défaut de paiement avant le 4 janvier, le Ministère Public devra procéder à votre incarcération... » Sourire aux lèvres, Dominique Plancke parcourt la lettre reçue, il y a quelques semaines, du Tribunal de Toulouse. Regard doux et petit pull négligemment posé sur une chemisette, on lui donnerait le bon Dieu sans confession. Mais derrière le conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais et l'élu lillois, se cache un passé de faucheur. C’est d’ailleurs pour avoir arraché du maïs transgénique il y a deux ans qu’il vient d’être condamné à payer 12 000 euros. Une somme dont il vient de s’acquitter.

Ce qu’il craint le plus, c’est de perdre ses droits civiques. « Le fauchage ce n’est pas seulement le côté médiatique, c’est aussi un engagement personnel ».  Même si « le militantisme n'est pas un héritage familial », explique-t-il. Cadet d’un foyer de dix enfants, il a su conjuguer sa vie de militant, d’homme politique et de père de famille. Même s’il se défend du stéréotype « écolo », il se déplace en vélo ou en transports en commun. « A la maison il n’y a qu’une voiture pour cinq ! ». Il achète bio, utilise l’énergie solaire, et quand la famille se rend dans sa maison de campagne du Larzac, c’est par le train. Ses trois enfants sont sensibilisés à la cause environnementale, mais, contrairement à leurs parents, ne sont pas adhérents des Verts. Sa compagne soutient ses actions de fauchage sans y participer. « On ne peut pas se permettre de risquer tous les deux la prison », s’amuse t-il.

L’œil malicieux il poursuit : « mon premier fauchage remonte à 2001 », un acte justifié puisque selon lui « les OGM ne sont qu’un modèle d’agriculture qui vise à rendre les paysans dépendants des grandes firmes ». A 51 ans, il n’a rien perdu du jeune insoumis qu’il était en 1976 lorsqu’il rencontre pour la première fois dans le Larzac son ami José Bové. En 1984, il participe à la création des Verts, afin d’avoir « un pied dans les institutions et un autre dehors ». Un double visage qu’il aime partager avec les médias. Mais quand on lui demande de poser devant la plante verte qui orne son bureau, il s’inquiète : « Il ne faut pas que ça fasse trop cliché quand même ! »

 

Elisa Trannin et Yaël Goujon

14:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ogm, fauchage, bové, verts

11/10/2008

Martine Aubry justifie son emploi du temps

Aubry.jpg

Les Lillois savent où je suis. Ils savent ce que je fais ! "  Lors de sa conférence de presse de rentrée, jeudi 2 octobre, Martine Aubry, la maire (PS) de Lille ne s'est pas laissée démonter par les attaques de ses détracteurs. Car, depuis le dépôt de sa motion en vue du congrès du Parti Socialiste, la critique est acerbe dans l'opposition lilloise. " Martine Aubry s'était engagée durant la campagne des municipales à être un maire à temps plein, rappelle Sébastien Huyghe, chef de file de l'opposition (UMP) lilloise. Et dès le lendemain des élections, elle se concentre sur le national. "

Une large majorité

Pourtant membres de la majorité municipale, les Verts ont été les premiers à dégainer au sujet de cet éloignement. " Même si ça ne bloque pas encore, elle n’a pas la même disponibilité qu’elle pouvait avoir au début de son mandat ", affirme Dominique Plancke, conseiller (Verts) en charge du Patrimoine. D’autant que les dossiers sont là : renouvellement de la délégation de service public des transports en commun, réhabilitation de Lille-Sud, grand stade…

Avec une majorité large allant de l’extrême-gauche au centre, les élus craignent de perdre la concertation et les élaborations collectives, tant vantées lors de son premier mandat sous le beffroi, toujours selon le membre des Verts.

Des emplois pour Lille

Au Mouvement démocrate, on tente de calmer les esprits, histoire de prouver qu'on a bien rejoint le rang à l'issue des dernières municipales. " Elle n’a jamais été prise en défaut de connaissance de dossiers, tempère Jacques Richir, chef de file du Modem. Martine Aubry est très intelligente, elle est capable de travailler rapidement et beaucoup. " Travailler rapidement, beaucoup et toujours pour la Capitale des Flandres, selon la principale intéressée : " Je ne m’imagine pas sans mon action à Lille. C’est ce qui me permet de nourrir ma réflexion nationale. Tout est lié, je ne suis pas coupée en deux. "

Ainsi, lorsqu’elle se rend à Paris le mardi, ce sont les intérêts de la métropole qu’elle défend, affirme-t-elle. " Sans ces déplacements, comment voudriez-vous que des entreprises comme Décathlon ou les Galeries Lafayette s’installent à Lille ? Ce sont autant d’emplois pour la ville. "

Grégoire Orain, Catherine Bouteille et Yaël Goujon

Ci-dessous, l'interview de Rémi Lefebvre, chercheur en sciences politique.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu