Avertir le modérateur

03/12/2008

Au marché de Fives, l’étal se resserre

 

DSC_0930.jpg

Jeudi 20 Novembre. 11 heures. Marché de Fives. Huit étals se battent en duel, cernés par des voitures garées sur la place un jour de marché. Pourtant le panneau le dit bien : « Interdit mardi-jeudi dimanche de 0hà 17 h ». Derrière son stand de bonbons, M. Lambert Verbrugge fulmine : « « Avant, le marché de Fives était beaucoup plus étendu. Maintenant, il est en train de mourir». A l’autre bout de l’allée, Sandrine, la fromagère nuance mais fait le même constat : « Chacun a ses habitués du quartier, mais c’est vrai que Fives est un peu la dernière roue du carrosse ».

Pourtant, selon Jacques Mutez, conseiller municipal délégué au commerce, ce marché a toutes les raisons objectives de fonctionner : « La place du Caulier a été refaite, le métro y arrive directement et Fives est un des quartiers les plus importants de Lille ». Mais à l’image de tous les petits marchés de la métropole, « il subit la concurrence des deux autres marchés : Wazemmes très populaire, et le Vieux-Lille plus bobo ». Eloïse, commerçante de toile cirée au marché de Wazemmes, confirme : « Wazemmes est à part car il est très réputé.  Ici les prix sont cassés ». Les visiteurs viennent pour l’ambiance : « Le monde attire le monde », analyse le conseiller municipal.

« On ne veut pas aller là-bas. C’est un trou perdu »

Et de ce côté-là, Fives n’a pas la cote. « Le quartier n’est pas attractif. Quand on demande aux commerçants d’y aller, les gens se récrient : ’On ne veut pas aller là-bas. C’est un trou perdu’ », explique Jacques Mutez. Quand la mairie tente d’y faire installer un distributeur de billets, la réponse est toujours la même : « On a fait toutes les banques. Aucune n’a voulu y venir, en évoquant la sécurité. Mais c’est un faux prétexte ».

Au delà de la concurrence entre les marchés, certains changements dans les habitudes de consommation sont aussi en cause. Kader, commerçant à Fives, pointe du doigt les grandes surfaces: «Les vendeurs boudent les petits marchés qui ne sont plus rentables. Les habitudes de consommation ont beaucoup changé, depuis l’apparition des supermarchés». Moins de clients amènent moins de commerçants. Et vice-versa.

Néanmoins, du côté des associations, on préfère mettre en avant les nouveautés. Liliane Govart, présidente de l’association Fives Caulier Animations et membre du Conseil de Quartier : « Ce marché est plus étoffé qu’il y a un mois ou deux. Pendant les dernières vacances, le raccordement à l’eau et l’électricité ont été ajouté ». À l’hôtel de ville aussi, on reste optimiste. Entre 500 à 600 logements sont en construction tout autour de la place du Collier. « Je crois beaucoup à l’arrivée de ces nouveaux gens pour l’avenir du marché », conclut Jacques Mutez.

Anne-Sophie TERRAL et Maxime MARCHON

Commentaires

nouveau et c est super le dimanche une poissonnerie en direct de boulogne sur mer sur le marche de fives avec un beau choix de poissons cotiers et des prix tres raisonnables

Écrit par : nicolay | 09/02/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu