Avertir le modérateur

06/11/2008

Etudiant(e) recherche coloc avec mamie

Deux générations les séparent mais elles ont choisi de vivre ensemble. Delphine, 26 ans, étudiante psychomotricienne à Loos, livre sa rencontre avec Francine, sa colocataire de 50 ans son aînée : « Je cherchais un logement et j’avais entendu parler du concept : faire habiter un étudiant avec une personne du troisième âge ! », charrie-t-elle sa logeuse. L’amusante et dynamique mamie ne voulait plus rester seule chez elle la nuit. Elle a donc fait appel, comme vingt-quatre autres seniors dans la métropole lilloise, à l’association Générations Solidaires. « La présence de Delphine est rassurante. Et je ne voulais pas demander à mes enfants, je voulais rester une maman indépendante. »

Son indépendance, Francine la revendique : « Je ne veux pas avoir de compte à rendre à mon âge, ni jouer à la maman. Delphine est une adulte, chacune d’entre nous mène sa vie comme elle le souhaite même si nous échangeons beaucoup ensemble. ». Chaque couple jeune/senior est suivi par l’association toute l’année, en cas de problème entre les colocataires. « En général, tout se passe bien. On essaie de composer les binômes en fonction de la personnalité du jeune et de la personne âgée. Chaque partie remplit un dossier de motivation et nous nous chargeons des placements », explique Dorothée Caby, l’une des fondatrices de l’association Générations Solidaires à Lille, créée en 2006.

Une présence au quotidien

Comme pour Francine, les seniors recherchent en général une présence la nuit. Pour les jeunes, étudiants ou actifs, le loyer est attractif : entre 30 et 200 euros en fonction de la quantité de services demandés par le logeur et selon l’état de l’habitation. « Evidemment, il faut que le jeune soit prêt à partager son quotidien avec une personne plus âgée », précise une responsable de l’association. Le résultat est plutôt encourageant puisque le nombre de binômes formés dans la région lilloise double chaque année. Vingt-cinq cohabitations ont ainsi été mises en route à la rentrée 2008. De plus en plus de personnes seules, âgées de plus de cinquante ans, recourent à ce système.

Entre Francine et Delphine, le compromis a vite été trouvé. Cela fait un mois qu’elles vivent sous le même toit et déjà les deux complices partagent certaines activités. « Hier soir, on est allé danser toutes les deux. Un cours de country, ça va me faire du bien ! », se réjouit la septuagénaire. Quant à la jeune femme qui ne connaissait personne en arrivant dans le Nord, elle apprécie à juste valeur la compagnie de la vieille dame : « Nous discutons beaucoup. Elle me fait part de ses expériences et je lui raconte mes petites histoires. » Pour toutes les deux, la cohabitation entre générations est avant tout un échange, une expérience enrichissante.

Elisa Trannin

Commentaires

Je vais avoir 50 ans, je travaille, j'ai osé quitter mon mari, j'ai 4 enfants qui vivent chez lui, nous sommes très unis. Je me retrouve seule, comme bien des personnes âgées, et je recherche une chambre. Je désire partager cette solitude. Tant de choses à échanger. Je ne sais ou m'adresser.
Merci de me guider.

Écrit par : CAMPONOVO | 26/11/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu