Avertir le modérateur

20/10/2008

La mode de demain est déjà à Courtrai

Un slip pour hommes qui permet d’arrêter jusqu’à 90% des rayons nocifs émis par les téléphones cellulaires, et par la même de préserver la fertilité masculine. Des fibres en cyprès japonais jusqu’aux mailles en gerbes de blé. Bienvenue dans l’univers de l’exposition Futurotextiel. Ou comment découvrir tous les usages de la matière textile, des plus incongrus aux plus attendus.

Après une première édition 2006 initiée par Lille 3000, les textiles se déplacent et se réinventent à Courtrai, en Belgique. Dans un ancien entrepôt de 2500 mètres² des réseaux de chemin de fer belge, reconverti pour l’occasion en salle d’exposition, Futurotextiel démontre que le textile a plus d’une vie et qu’il ne rime pas forcément avec habit. Il faut d’ailleurs attendre la fin de la visite pour croiser des modèles de Jean-Charles de Castelbajac ou de Pierre Cardin.

L’ambiance recréée dans cet ancien hall de gare se veut résolument futuriste. De la veste capable de supporter une température de 350 degrés à la combinaison spatiale du futur, qui permettra à l’homme de se rendre sans encombre sur Mars ou Vénus, les fibres textiles prouvent leur apport à la science et à la recherche. La performance est aussi à l’honneur. Preuve en est, la combinaison la plus rapide du monde, qu’ont revêtu les nageurs Alain Bernard ou Michael Phelps dans les bassins olympiques de Pékin. Des pièces rares qui résument bien le thème donné par la direction à l’exposition : « C’est minimaliste dans le maximaliste ».

Discussion en tête à tête

Du pratique, on saute ensuite à l’abstrait. Dans cette exposition qui se veut une ville où chacun se promène, on croise des œuvres d’art comme « La parole », une œuvre étonnante de l’argentin Pablo Reinoso, qui a crée un cocon souple et immaculé, gonflé d’air. Cette sculpture des temps modernes offre une nouvelle approche des rapports humains. Deux trous permettent en effet à deux têtes d’entrer dans ce cocon, pour simplement discuter. D’où l’impression que la tête de son interlocuteur flotte seule dans les airs.

Dans une approche totalement opposée, la « Life dress » a pour but d’éviter toute conversation. Imaginez la scène. Vous êtes dans le métro et quelqu’un vous importune. Au lieu de l’ignorer, il vous suffit de gonfler votre jupe, de la même façon que l’on activerait un gilet de sauvetage. Une bulle se crée alors autour de vous, formant un rempart avec le monde extérieur. A la sortie de « Futurotextiel », chacun pourra donc choisir comment s’habiller demain. Sinon, il reste toujours le vieux jean du placard.

 

Justine Vassogne

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu